L’activité physique pour les personnes handicapées

Il existe de nombreuses études qui montrent la diversité fonctionnelle comme un collectif de personnes qui font clairement moins d’activité physique que la moyenne. Cela provoque non seulement d’avoir un niveau inférieur par rapport aux aspects physiques (compétences, qualités et capacités), mais cela conduit à une difficulté à acquérir d’autres compétences d’un caractère plus social et relationnel, en plus de ne pas recevoir des prestations pour la santé de la pratique physique. Grace à cela, nous croyons fermement à l’activité physique en raison de leurs caractéristiques intrinsèques, comme l’outil idéal pour travailler la grande majorité de nos objectifs. Pour Rios (2007), l’éducation physique « facilite la socialisation, l’autonomie personnelle, l’apprentissage instrumental de base, améliore les aptitudes cognitives, communicatives, expressives, ludiques et moteurs.”

La méthodologie utilisée est progressive, en effectuant des activités d’analyse simples et son association et union, nous créons des activités globales plus complexes et de .plus d’effort autant cognitive comme moteur.

  1. Circuits des aptitudes motrices basiques
  2. Tâches et jeux coopératifs.
  3. Tâches et jeux individuels
  4. Danses
  5. Travail individuel

PLUS D'INFORMATIONS


J’ai lu et je suis d’accord avec la Politique de confidentialité et la Dépôt de cookies

AUTRES ACTIVITÉS SCOLAIRES